Centre des Technologies Innovatrices et le Développement Durable
2342 O.U.A, Kinshasa-RDC
Lun-Vend: 08:00 - 17:00

Nous sommes une organisation non gouvernementale

Le Centre des Technologies Innovatrices et le Développement Durable (CTIDD) est une organisation non gouvernementale de recherche et de mise en œuvre des projets dont le siège social est enregistré en République démocratique du Congo (RDC). Il est membre de la société civile environnementale Congolaise « Groupe de Travail Climat REDD+ Rénové ‘’GTCRR’’ ».

Crée en 2010, le CTIDD met en œuvre plusieurs projets de développement durable aux profits des communautés locales et peuples autochtones avec l’appuis de plusieurs partenaires.

Le CTIDD est un centre de la sous-région de l’Afrique centrale dont le siège se trouve en République Démocratique de Congo avec les bureaux à Bonn en Allemagne et à Middlesbrough en grande Bretagne. Le centre regroupe des ingénieurs agronomes, des physiciens, des ingénieurs en développement rural, des informaticiens, des psychopédagogues, des environnementalistes, des forestiers, des sociologues, des gestionnaires , économistes, des communicologues et des relationnistes, etc. et s’occupe des activités liées directement ou indirectement aux aspects de transfert des technologies innovatrices sur l’agriculture, les énergies renouvelables, la gouvernance forestière, l’environnement ,la préservation de la biodiversité et le développement durable des communautés et peuples autochtones pour lutter contre le changement climatique.

 

Personnalité juridique

Officiellement, créé par acte notarié n° 0394 du 5 août 2011 comme « ONG », CTIDD est enregistré au Ministère de la justice sous le N°F92 /17.077 du 8 août 2011. CTIDD est régi par ses statuts, le règlement et la loi régissant les ONG en RDC.

Notre histoire

Le CTIDD est né de la volonté de deux citoyens Africain partant de leur rencontre lors d’une conférence sur la certification forestière en Décembre 2009 tenue en Allemagne. Dans les soucis de mettre en place une technologie non polluante pour lutter contre le changement climatique, Madame Nene MAINZANA de la nationalité congolaise et Monsieur Gordian FANSO de la nationalité allemande d'origine camerounaise mirent les idées ensemble pour créer une organisation non gouvernementale qui va s’occuper de transfert des technologies entre sud-nord et nord-sud et sud vers sud pour participer au développement durable des communautés, dénommée Centre des technologies innovatrices et le développement durable CTIDD en sigle.

Le consensus de ces deux visionnaires fut effectif en date du 05 juillet 2010 à l’occasion des années déclarées par les nations unies, année de la diversité Biologique.

VISION

Le CTIDD a pour vision « une terre où les êtres humains se développent en mettant et en utilisant leurs savoirs et techniques pour le respect de l’équilibre écologique et le développement durable

Mission

Le CTIDD milite pour la promotion des technologies innovatrices et les  transfert de ces derniers du Nord au Sud, du Sud-Sud et de Sud-Nord pour la protection et la gestion durable des ressources naturelles en prenant en compte les droits  de Communautés Locales « COLO » et Peuples Autochtones pygmées « PA » (au travers le plaidoyer, l’accompagnement ,la formation, les recherches et expérimentations) en vue d’assurer un développement durable des droits fonciers et  forestiers des COLO et PA et promouvoir une bonne gouvernance des différentes ressources naturelles

Domaines d’intervention

Formation et Renforcement des capacités.
Promotion de l’entrepreneuriat et autonomisation de la femme, des personnes vivant avec handicapes et défavorisées.
Promotion des Energies renouvelables.
Conservation des Ressources Fauniques et Floristiques
Promotion de la Gouvernance des Ressources Naturelles
Cartographie, Système d’Information Géographique, Télédétection et MRV
Promotion de la protection de l’Environnement, de l’Hygiène et Santé
Promotion de l’Agriculture durable
Lobbyings et plaidoyers.
Appui et accompagnement des communautés.
+ Projets réalisés
+ ha Zones de production terrestres/marines appliquant des pratiques d’agricultures, des pêches et de chasse durable dont 120000 hectares ayant un statut de conservations communautaires
+ Personnes formées en capital et en provinces

Nos Objectifs


D’informer et former les populations locales et peuples autochtones au niveau national, régional et international sur les transferts des technologies Nord-Sud, Sud-Sud et sur le développement durable ;

Renforcer les capacités des populations locales et peuples autochtones sur le développement durable, la protection de l’environnement, la gestion durable, la bonne gouvernance, la certification, le changement climatique, la foresterie communautaire, etc. les technologies innovatrices sur le changement climatique, l’adaptation, l’atténuation, les transferts des technologies, les énergies renouvelables, la cartographie participative, etc.)

Faire la promotion des énergies renouvelables, l’hygiène et l’assainissement ainsi que tout autre initiative visant le développement vert

Promouvoir une conservation communautaire et la foresterie communautaire afin de lutter contre le braconnage et l’exploitation irrationnelle des ressources naturelles.

Collecter et stocker les informations et les données sur les ressources naturelles à travers la cartographie participative et à base du système d’information géographique (SIG);

Militer pour la reconnaissance et la sécurisation des droits des communautés locales et peuples autochtones sur les espaces qu’elles occupent traditionnellement ;

Militer pour l’émancipation et autonomisation de la femme

inciter les Etats à mener des actions concrètes pour le développement communautaire en faveur des femmes pour assurer la sécurité alimentaire et lutter contre la malnutrition des enfants ;

Promouvoir les activités qui luttent contre le changement climatique (adaptation et atténuation),

Promouvoir l’agriculture durable et les activités alternatives contre la déforestation et dégradation des forêts et des terres,


Contribuer à la lutte contre les effets du changement climatique, la dégradation des terres, des forêts, la pollution des eaux ainsi que la promotion de la protection des différentes biodiversités.

Améliorer les conditions de vie des populations à travers la mise en place des activités génératrices des revenues ;

Accompagner les communautés locales, peuples autochtones, les personnes vivant avec handicap ainsi que les femmes à lutter contre la pauvreté et toutes formes des discriminations et des viols

D’amener et d’inciter les décideurs, les Etats à développer les stratégies de développement communautaire des populations locales et peuples autochtones ;

D’améliorer les conditions de vie des populations et de mettre en place les activités génératrices des revenues ;

D’accompagner les communautés locales et peuples autochtones ainsi que les femmes à lutter contre la pauvreté et défendre leurs droits ;

De préserver et promouvoir les savoirs endogènes et traditionnels ;

D’assurer et de développer les stratégies de l’information, de l’éducation, et de communication ;

De consolider les relations entre les pays de la sous-région, à travers les différents ministères en charge des eaux, forêts, ressources naturelles, de l’énergie, de l’environnement, conservation de la nature et tourisme, et d’autres ministères impliqués ainsi que des partenaires nationaux et internationaux ;

D’avoir et entretenir des partenariats entre les partenaires nationaux et internationaux, la société civile, les universités, les instituts supérieurs, les écoles primaires et secondaires ;

De faire le plaidoyer ou lobbying auprès des Etats et des partenaires tant nationaux qu’internationaux.

Nos partenaires

Avec tant d'années d'expérience nous avons travaillé avec les partenaires ci-après :

Regroupements et coalitions dont nous sommes membre :

 

Nos collaborateurs

 

Collaborateurs de mise en œuvre des activités de terrains